Vous aider à comprendre votre médecin et mieux vivre vos problèmes de santé
Vendredi 1 août 2014

A propos de l'auteur

Bonjour et bienvenue ! Je m’appelle Ludivine, je suis interne en médecine générale et future généraliste. A travers ce blog, j'aimerais à la fois vous transmettre l'essentiel des bases pour bien comprendre votre corps et vous aider à mieux apprivoiser la logique du monde médical.

Suivez-moi

Nombre d'abonnés : 4663

S'abonner au Podcast RSSS'abonner au flux RSS du blog S'abonner aux vidéos sur Youtube

Vos amis à l'étranger pourraient être intéressés ? Traduisez facilement les pages :

Comment savoir si on a un cancer ?

Nous connaissons pratiquement tous quelqu’un qui a eu un cancer. Le plus souvent, personne ne l’a vu venir, au mieux vous vous êtes dit, tiens, y’a quelque chose qui ne va pas. Il y a-t-il des signes qui doivent vous inquiéter ? Peut-on apprendre à trouver des indices chez l’autre et chez soi-même qui pourraient sauver la vie, faire gagner du temps sur la maladie ? Oui, il en existe quelques uns, ceux que les médecins utilisent pour suspecter un cancer. La plupart de ces signes ne sont pas compliqués, ne nécessitent pas de matériel médical. Vous pouvez vous aussi agir à votre niveau pour gagner du temps sur la maladie.

1. Le cancer, ça fait peur.

A l’heure actuelle, il est impossible de ne pas avoir peur du cancer ou de ne pas y avoir pensé. Le cancer est devenu célèbre car il est à quasi égalité dans le classement des causes de mortalité, avec les maladies cardio-vasculaires (AVC, infarctus etc.). Il peut toucher tout le monde.

Seulement voilà, tout le monde en parle, y pense, mais on voit régulièrement des gens arriver chez leur médecin ou même à l’hôpital avec des cancers déjà très avancés et qui “sautent aux yeux”. Par exemple, une femme qui se rend chez son généraliste pour une toute autre raison et chez laquelle on découvre une “bosse” de 3 cm sur son sein. N’importe qui aurait pensé à un cancer, mais… le cancer ça fait peur. Personne n’a envie de s’entendre dire “… vous avez un cancer” parce que tout le monde pense encore qu’avoir un cancer, ça veut dire “je vais mourir bientôt”. Alors plutôt que d’aller voir un médecin, on préfère se dire “non mais c’est peut-être pas ça”, “j’irais consulter plus tard, quand j’aurais le temps…”, “ça ne me fait pas mal, ça ne peut pas être grave” etc. Toutes les raisons sont bonnes pour fuir la réalité.

Pourtant, prendre son courage à deux mains et pousser la porte du médecin, ça peut littéralement vous SAUVER LA VIE ! Et ne vous dites pas, j’ai déjà trop attendu, ça ne sert plus à rien d’y aller maintenant. Non ! Il est toujours temps de gagner du temps tant que l’on est en vie.

Malheureusement, ce ne sont pas toujours ceux qui ont le plus besoin d’aller consulter qui vont lire ce type d’article, au contraire ! La fuite et l’éloignement de toute pensée qui conforterait la peur est souvent le premier réflexe. Heureusement, vous qui allez lire cet article, au moins dans les grandes lignes, vous pourrez transmettre votre savoir et vos conseils à ceux ou celles qui sont vos proches et qui vous confieront leurs doutes. Vous pourrez alors les encourager à consulter si vous êtes alerté par ce qu’ils vous décrivent. N’hésitez pas à les accompagner chez le médecin. En plus d’être une preuve d’amour, vous pourrez ainsi offrir un soutien inestimable à cette personne.

2. Soyez attentif si vous remarquez…

Que vous ou un proche perdez du poids sans effort

5 à 10% de votre poids habituel en moins de 6 mois. Ne vous dites pas, trop bien ! Dites-vous c’est étrange si, vous n’avez pas fait de régime, vous n’avez pas totalement remplacé votre mode de vie télé-voiture par course à pied-VTT. C’est généralement le signe que votre organisme utilise ses réserves d’énergie car il mène un combat intérieur, peut-être contre un cancer.

Une fatigue persistante

Vous vous faites la réflexion que vous êtes souvent fatigué ces derniers mois ou qu’un proche l’est. Posez vous des questions si votre emploi du temps n’est pas plus surchargé que d’habitude, et si il vous arrive d’avancer vos heures de coucher ou de faire facilement des siestes, ce qui n’était pas le cas avant.

Une diminution de l’appétit

Vous n’avez pas faim ce qui contraste avec vos habitudes alimentaires. Même les aliments que vous aimiez mangé ne vous disent plus rien.

Une sensation de fièvre persistante sur plusieurs semaines sans raison

Premier réflexe, prenez votre température avec un thermomètre rectal si possible. La fièvre n’est pas à 40°C dans ce genre de cas, mais oscille plutôt entre 38 – 38,5°C. Si il y a une petite fièvre mais qu’elle ne dure que quelques jours, ne vous alertez pas. Au-delà de quelques semaines ou si elle revient régulièrement, restez vigilant pour voir si d’autres signes ne s’y ajoutent pas.

Des boules à certains endroits stratégiques

Deux localisations possibles. Sur les organes comme le sein par exemple ou alors une masse que vous sentez dans le ventre. Dans ces cas, c’est la tumeur qui est directement palpée.

Plus courant, vous pouvez avoir des ganglions qui vont réagir et “être activés” ce qui va les faire augmenter de taille. Attention, ils sont très réactifs, et peuvent s’activer pour une foule de raisons “pas graves”. Les ganglions les plus souvent sentis sont ceux sous les bras, dans le pli entre la jambe et le ventre (pli inguinal ou pli de l’aine), sur le cou, ou dans le creux juste en arrière de la clavicule (creux sus-claviculaire). Alertez vous seulement si ils restent gonflés plus de quelques semaines de suite, disons un mois pour donner un chiffre. Si le fait de les toucher déclenche une douleur, rassurez-vous, ce n’est probablement pas un cancer, mais plutôt une infection.

Votre ventre gonfle

Sans que vous n’ayez changé votre alimentation ni n’êtes devenu un consommateur intensif de bière. Si votre ventre gonfle rapidement en quelques mois et vous donne l’impression d’être rempli de liquide, cela peut être le signe d’un cancer en évolution. Comme tous les signes, attention cela peut aussi être le signe d’autres maladies (problèmes de foie le plus souvent).

3. Les signes particuliers pour les 5 cancers les plus fréquents

Cancer du colon et du rectum

Vous retrouvez du sang dans les selles, ce qui se traduit soit par du sang rouge mélangé à vos selles ou présent (en quantité assez importante) sur le papier toilette. Le sang peut aussi venir du haut de vos intestins et dans ce cas, vos selles seront très noires (sang “digéré”).

Vous pouvez aussi avoir des troubles digestifs qui persistent, c’est à dire constater des diarrhées ou alors être constipé alors que ce n’était jamais le cas avant. Ou bien, avoir une alternance entre diarrhées et constipation sur plusieurs semaines/mois. Tous ces signes sont surtout valables si cela ne vous arrivait jamais avant. Si vous avez une colopathie fonctionnelle, ne vous alertez que si vous constatez un changement par rapport à d’habitude.

Sein

Examinez-vous les seins régulièrement comme il est recommandé de le faire, une fois par mois (sous la douche par exemple, la peau glisse mieux). Si vous sentez une petite boule, essayez de rester calme et si possible attendez deux semaines au moins surtout si vous n’êtes pas ménopausée. Avec le cycle hormonal la texture des seins varie et il est possible que cette petite masse que vous avez palpée disparaisse à la fin de votre cycle. Dans ce cas, c’est probablement un petit kyste ou une autre lésion non inquiétante qui suit le cours de vos hormones.

En revanche si la masse est assez grande et persiste plusieurs semaines après votre découverte, n’attendez pas plus pour aller consulter votre gynécologue ou autre médecin compétent. Une mammographie sera pratiquée pour tirer cette affaire au clair. Une fois de plus, toute masse peut être autre chose qu’un cancer.

La texture de votre sein peut aussi changer, avec une rétraction de la peau comme si elle était attirée vers “l’intérieur”. Autre signe, un aspect d’eczéma du mamelon (Paget) qui est une forme particulière de présentation. Ca ressemble à une inflammation de la peau qui devient rouge et douloureuse.

Poumon

Si vous fumez, pensez-y. Si vous ne fumez pas, pensez-y quand même !

Les signes les plus classiques et faciles à repérer sont le fait de cracher du sang, d’avoir une modification de la voix (vous avez du mal à parler, voix étouffée, bitonale…), d’avoir un hoquet qui persiste des semaines.

Prostate

Pensez-y si vous êtes un homme. Les femmes n’ont pas de prostate. Les signes ne sont pas très « évidents » car la prostate est plutôt cachée et n’a pas d’activité visible à l’œil nu.

Le signe le plus souvent retrouvé est un problème pour uriner (dysurie) car la prostate est traversée par l’urètre (qui relie la vessie à l’extrémité du pénis), mais d’autres causes telles que l’HBP (hypertrophie bénigne de la prostate) peuvent créer le même symptôme. Il est également possible de retrouver du sang dans vos urines.

Voies aérodigestives supérieures

Ces cancers sont généralement causés par des années d’alcool + tabac. Ils concernent la bouche, la gorge (l’oesophage, le pharynx), les cordes vocales.

Y penser si vous avez des problèmes pour avaler, pour boire ou manger ou les deux ; si “ça ne passe pas” (dysphagie). La sensation d’avoir quelque chose de coincé dans la gorge, quelque chose qui chatouille en permanence peut aussi être un signe si cela ne s’améliore pas en quelques jours.

Pour la bouche vous pouvez avoir une plaie qui ne guérit pas après plusieurs semaines sur la langue ou à l’intérieur des joues, sur le palais ou les gencives.

Une toux persistante plusieurs semaines, voire mois peut aussi être un signe, surtout si cela ne vous arrivait jamais avant. Votre voix peut aussi être modifiée (comme pour le cancer du poumon), elle peut être étouffée ou vous pouvez avoir du mal à la contrôler. Les ganglions gonflés au niveau du cou sont assez évocateurs si ils sont associés aux autres signes.

4. En résumé

La combinaison de plusieurs de ces signes est surtout ce qui doit alerter.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes surtout ne vous dites pas, “ça y est, c’est un cancer, je suis foutu(e) !”. Ces signes ne sont pas “infaillibles” et peuvent aussi se retrouver dans d’autres maladies moins graves ou pas graves du tout. Pour cette raison allez voir votre médecin ! Son expérience et sa capacité à combiner toutes les informations pour en extraire le diagnostic feront la différence entre angoisse à rassurer et bonne initiative de votre part. C’est votre santé qui est en jeu, vous avez à ce stade tous les pouvoirs sur votre avenir. En cas de doute, parlez-en à des amis si vous n’avez peur d’aller chez votre médecin, demandez à quelqu’un en qui vous avez confiance de vous accompagner pour vous rassurer. Mais surtout évitez de trop réfléchir, agissez même si vous avez peur de ce qui peut vous attendre.

C’est pour vous permettre d’éviter les “si j’avais su”, “je sentais bien que quelque chose n’était pas normal chez moi” et toutes ces phrases qui nous font regretter le passé que je vous transmets cet article. Agissez pour vous, et pour ceux que vous aimez.

Ce que vous pouvez faire maintenant : transmettez cet article aux personnes à qui vous tenez et pour lesquelles vous ne voudriez pas qu’elles se disent ”si j’avais su”. Pour cela, vous pouvez cliquer sur les icônes de médias sociaux juste en-dessous de l’article ou celles avant les commentaires.

 

 

Crédit photo : Amcunningham72, istockphoto, Marshall Haze, Zakgollop



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Reader Feedback

66 Réponses de “Comment savoir si on a un cancer ?”

  1. Jbaptiste dit :

    Très bon article future consoeur. C’est important de sensibiliser le grand public à ces questions. Je viens moi même d’ouvrir un blog sur la santé. Je me permets de laisser un lien vers mon premier article. J’y traite l’apnée du sommeil. A bientôt. Jbaptiste

  2. Karine dit :

    En ne lisant que le titre…ça fait peur ! Mais on n’y va quand même ! ( bien choisi ce titre donc !)
    Ce titre nous oblige un instant à nous poser et à nous questionner. Bien joué et bien écrit !

    Ouf…je ne me reconnais pas dans ces symptômes…
    Faut dire que j’œuvre pour cela : http://zenetperf.over-blog.com

    A bientôt

    Karine

    • Ludivine dit :

      Merci pour ton commentaire… et d’avoir affronté l’article jusqu’au bout !! Forcément il faut s’observer et se palper quelques minutes pour tout vérifier. Comme quoi un simple examen de son corps (que l’on ne regarde souvent pas assez) peut révéler bien des informations inaperçues jusqu’alors…
      Il y avait une erreur de frappe dans le lien vers ton blog, je l’ai corrigée :)

  3. maxence dit :

    Bonjour Ludivine.

    Très bonne article. Je vais le recommander à toute ma famille qui ont malheureusement « l’âge » d’avoir un cancer même si dans le fond, il n’y a pas d’âge pour avoir un cancer.

    Continue ainsi, tes connaissances médicales sont vraiment bénéfiques pour tout le monde. ;)

    Maxence RIGOTTIER

    • Ludivine dit :

      Merci pour tes encouragements Maxence ! Si cela peut être utile et amener à consulter au moins une personne, de sa propre initiative ou par encouragement d’une autre qui a lu l’article, c’est déjà un grand bénéfice de mon point de vue. Le partage des connaissances et l’éducation des gens, c’est un essentiel inestimable.

  4. Choups dit :

    Bonjour j’ai 15 ans et je fume déjà depuis 1ans et 1/2
    Depuis quelque temps je tousse et crache beaucoup (sans sang) et ma cage torassique me fait mal,je sui souvent essoufler aussi.tout ça a en quelque sorte empirer depuis que j’ai arrêter de fumer
    Pensser vous que j’ai un risque de cancer??
    Merci.

    • Ludivine dit :

      Bonjour,
      je suis un peu embêtée par votre commentaire, car quel que soit mon avis, il sera faux. Internet n’offre pas toutes les conditions nécessaires pour poser un diagnostic, et ce, d’autant plus que mon opinion sur la question ne sera que celui d’une étudiante.
      En revanche, si vous avez fait des recherches sur le net, c’est que vous pensez que quelque chose ne va pas par rapport à votre santé. Vu votre âge et la description que vous faites, je pense, tout comme vous, qu’il faudrait aller consulter un médecin. Vos symptômes peuvent correspondre à au moins 5 problèmes de santé différents, qui ne sont pas forcément graves et peuvent se soigner.
      Je vous informe que vous pouvez consulter un médecin en étant mineur, sans que vos parents ne soient au courant. Informez-vous sur ce site : http://www.50droitsdesados.com/sante/article/le-secret-medical-et-les-soins . Vous avez déjà fait un grand pas en arrêtant de fumer pour voir si vos symptômes disparaissaient, c’est déjà très bien ! Je ne peux que vous encourager à prendre soin de votre santé en allant voir un médecin ; il pourra vous interroger convenablement et vous aider au mieux.

  5. Choups dit :

    Merci beaucoup pour vos conseil
    =D

  6. Audran dit :

    Bonjour,
    ton article portant sur le diagnostic est très intéressant, je t’invite à lire cet ouvrage http://www.pulaval.com/catalogue/dois-faire-tester-pour-cancer-peut-8770.html
    qui nourrit la réflexion sur le dépistage et qui relativise le sacro saint dogme du dépistage ultra précoce.

  7. YvanDupuy dit :

    Un blog intelligent et d »utilité publique. êtes-vous amenée au cours de votre parcours a visité des personnes en étant atteintes ?

    • Ludivine dit :

      Bonjour Yvan et merci pour vos encouragements :) Oui, effectivement, j’ai déjà été amenée à faire des stages en oncologie ; cela m’avait d’ailleurs beaucoup marquée, d’où mon envie de rédiger cet article. Plus globalement, le nombre de personnes hospitalisées atteintes d’un cancer est relativement élevé et les histoires sont souvent tristes, car il y avait des signes avant-coureurs qui ont été négligés, par ignorance de leur signification dans la plupart des cas.

  8. Aurore dit :

    Alàlà, le cancer…

    Sans être hypocondriaque, je me fais tout un film pour chaque truc de travers chez moi… Du coup, chez moi, pas de « je verrai plus tard », c’est « faut vite que j’aille chez le médecin là ! ».

    Alors du coup, le cancer, j’y ai pensé plusieurs fois ^^’ ! Ce qui, à mon âge et avec mon mode de vie semble assez stupide. Mais bon, mon oncle a développé un cancer alors qu’il avait encore la vingtaine et ne vivait pas en excès. Et étant actuellement étudiante dans le paramédical, j’ai eu maintes fois l’occasion d’étudier le corps humain…et ses dysfonctionnements.

    D’ailleurs, j’ai mon ordonnance pour refaire une mammographie. Il faudrait que j’y aille, histoire d’entendre dire le médecin « C’est rien, y a pas de cancer ». Héhé ;-) !!

    C’est un bon article je trouve, tu précises à maintes reprises que tel signe et tel signe ne sont pas forcément liés à un cancer. Donc ça peut tout à fait être sans gravité…ou bien, sans être un cancer, être lié à une maladie tout aussi grave si elle n’est pas traitée (ben oui, malgré la peur que fait naitre le cancer chez les gens, il existe tellement d’autres maladies graves et parfois mortelles =/ !).

    • Ludivine dit :

      Merci pour ton commentaire Aurore :) Les premières années d’études de médecine rendent souvent les étudiants hypocondriaques ! Forcément, à la lecture de tous les signes qui peuvent être le reflet de maladies, on en trouve toujours certains qui nous concernent. Présenter un signe est rarement inquiétant, en revanche, ce qui inquiète avec raison les médecins, c’est souvent le fait que l’on présente plusieurs signes en même temps. La persistance des signes plusieurs semaines ou mois est également évocatrice d’un événement intérieur. Deux principes qui peuvent aider à se rassurer en cas de tendance hypocondriaque ;)

  9. Fred dit :

    Merci Ludivine pour ces articles (et celui-ci particulièrement) et l’excellente approche que tu en fais, d’un oeil éclairé, d’une large ouverture d’esprit, sans a priori et orientation comme on trouve malheureusement trop souvent.

    Cette page sur le cancer est une excellente initiative. Vraiment très intéressante, à partager.

    Je mets ton blog dans mes favoris et te souhaite une bonne continuation et réussite dans ton activité.

  10. Dr DIASOLUKA dit :

    Comme site d’une future consoeur, reconnaissons qu’il s’agit d’une surdouée.

    Quelques notions qu’il est toujours bon de rappeler :

    Il existe actuellement des tests par dosages enzymatiques pour le dépistage / diagnostic de certains cancers, particulièrement celui de la rétine (rétinoblastome), de la prostate…

    Quant aux adénopathies tumorales, on peut svt penser à : lymphomes (hodgkiniens et non hodgkiniens), lymphosarcome, leucémies, sarcoïdose…

    Quant à l’attitude devant le cancer, il peut retenir ceci :

    Le CLA outre sa capacité de réduire la taille et le nombre des adipocytes, certains de ses isomères inhibent les cellules du cancer de la prostate et du colon.

    La tomate [lycopènes] protège la peau, et combat le cancer de la prostate.

    La lycopène censé protéger contre le cancer de la prostate est plus disponible dans le jus de tomate chaud que froid, et plus disponible dans les purées de tomates que dans les tomates entières.

    Les hommes qui prennent les vacances au soleil ou qui se mettent régulièrement au soleil ont moins de risque de cancer de la prostate que ceux qui prennent leurs vacances chez eux ou qui évitent le soleil (la vitamine D protègerait du cancer).

    La consommation quotidienne de thé vert réduirait de 2/3 les risques de cancer de la prostate. Mais boire trop chaud augmenterait le risque de cancer de l’oesophage.

    Il existe une association entre un régime de type occidental, riche en graisse et pauvre en fruits frais et en légumes, et un risque accru de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) et de cancer de la prostate.

    Une alimentation riche en ail, en échalotes et en oignons baisse le risque de cancer de la prostate. L’échalote serait la plus protectrice.

    La viande rouge tout comme une forte consommation de laitage augmentent le risque du cancer de la prostate (il est avantageux de remplacer la viande [rouge] par des insectes).

    L’acide phytique (antioxydant) protège contre le cancer du côlon.

    La cannelle aussi protège du cancer du colon

    Un régime alimentaire pauvre en fibres végétales (légumes et en fruits) ou une diminution du bol alimentaire par réduction des fibres végétales expose au cancer du côlon.

    Mangez des aliments riches en vitamines A, E et C. La vitamine C empêche la formation de nitrosamines (substances cancérigènes favorisées par le tabagisme), et renforce l’immunité naturelle de l’organisme. La vitamine E (céréales complètes, salades) prévient les complications du tabac.

    Le CURCUMA LONGA (safran des Indes ou safran du pauvre, safran bourbon, haldi en hindi, turmeric en anglais) est une racine ou rhizome à la fois anti-inflammatoire (aussi efficace que la phénylbutazone dans l’arthrite rhumatoïde et l’oedème postopératoire) et antioxydante, deux processus essentiels pour se prémunir de nombreuses maladies, dont les cancers [du côlon, du sein, de la prostate et du poumon], mais aussi un régime riche en curcuma réduit de 30% en une seule semaine la plaque amyloïde-bêta dans le cerveau de patients alzheimer.

    CANCÉRIGÈNES BIEN IDENTIFIÉS :
    Alcools forts : alcools de pomme =calvados (bouche et œsophage).
    Colorants : rouge Soudan, brun Soudan, chrysodine, amaranthe.
    Édulcorants de synthèse : saccharine, cyclamate (tératogène), aspartam (?).
    Produit fumés : viandes et poissons (présence de benzopyrènes).
    Huiles et graisses alimentaires surchauffées (ne pas utiliser plusieurs fois la même huile de friture, ni le barbecue horizontal).
    Nitrosamines (estomac) : les nitrites (dérivés nitrés utilisés comme agents conservateurs dans l’industrie alimentaire : jambon, saucisson, fromages, et comme engrais à base de nitrates => de plus en plus répandus dans les eaux de boisson tirées de la nappe phréatique.

    Vous pouvez aussi consulter mon site peut-être va-t-il élargir vos inspirations pour d’autres sujets dans vos travaux ou publications ultérieurs.

    http://gha.centerblog.net

    Félicitations et bonne continuation.

    • Ludivine dit :

      Bonjour Dr Diasoluka, merci pour ce condensé d’informations. J’avais connaissances d’un certain nombre de données, en voilà d’autres pour compléter mes recherches. Je ne manquerai pas d’aller explorer votre site :)

  11. Louka dit :

    T’as assuré lidvine , je me retrouve trop au début de ton texte ! Maiis heureusement pas dans les symptome .. par contre jai souvent des pointe au coeur et au fois… si tu pourrais m’éguiller sa serais sympas:)

  12. philibert dit :

    Bonjour,
    je viens de tomber sur cet article qui m’a littéralement choqué. « Comment savoir si on a un cancer? » diagnostic par internet? Êtes-vous Professeur en Oncologie?
    Si ce n’est pas le cas je vous conseille vivement d’éviter ce genre d’allégation, au risque, d’une part, de provoquer le trouble chez certaines personnes sensibles et influençables ou sujettes à l’hypocondrie, et d’autre part de vous attirer les foudres du conseil de l’ordre des médecins qui ne doit certainement pas apprécier ce genre de vulgarisation hâtive et sans étude scientifique fondée.
    Cela dit, votre article est malgré tout digne de paraître dans la rubrique santé d’un magazine féminin…

    Bien cordialement chère « consœur ».

  13. Claire dit :

    Merci Ludivine, c’est un bon article de vulgarisation qui permet de sensibiliser sur quelques symptômes. J’ai déjà effectué un IRM mammaire pour ce qui s’est avéré être un simple adénofibrome non cancéreux donc rien de grave mais c’est vrai que l’ambiance dans la salle d’attente du centre IRM était tendue quand chacun attendait son diagnostic, il y avait ceux qui sortaient le sourire aux lèvres et ceux qui sortaient les larmes aux yeux…

  14. DRjr dit :

    +1000 @philibert
    stop à la bétise!

  15. ANDRE dit :

    Bonjour et merci pour cet article ! En fait, c’est la seconde fois que je viens sur votre blog. La première, c’est lorsque j’ai découvert twitter, abonné à vos tweets, j’ai regardé ce que vous faisiez.
    Cette fois-ci, c’est plutôt pou une visite un peu particulière… J’ai quelques problèmes de santé auxquels je ne trouve pas de réponse…. Peut-être que je pourrais avoir vos conseils ?
    Je vous explique ma situation. Je suis un jeune homme de 29ans, fumeur (20/25 cigarettes par jour depuis environ 10 ans). Je n’ai pas d’antécédent, j’ai toujours été en bonne santé.
    Il y a 7 semaines, j’ai commencé à avoir des douleurs au cou (à droite). En touchant, je me suis aperçu que j’avais une petite boule.
    Il y a environ 20 jours, je consulte mon médecin traitant. Il suspecte une adénopathie et me prescrit une échographie de la région cervicale et une prise de sang.
    Résultats de l’écho : Petit ganglion jugulo carotidien droit non significatif (14mm).
    Bilan sanguin : Rien à part une petite hypoglycémie.
    Mon médecin me dit qu’il peut s’agit d’une petite maladie qui est passée inaperçue…
    Depuis environs 3 semaines, j’ai plusieurs symptômes qui apparaissent. Je me rend compte qu’en fait cela fait près de 10 jours que je ne suis pas allé à la selle. Je cours à la pharmacie pour acheter du dulcolax. Une fois le comprimé pris, je vais donc aux toilettes sans difficultés (10h après). Quelques jours plus tard, rebelote…. je reprend un dulcolax, ça m’aide….
    Depuis que j’ai acheté la boite, j’ai pris 4 comprimés (sur 15jours). Là, ça fait 48heures que je ne suis pas allé aux toilettes.
    J’ai également une douleur dans l’estomac. Comme si j’avais des brulures d’estomac mais en continu. J’ai comme l’impression que c’est très localisé. Depuis 2 jours ces brulures s’estompent mais les adénopathies qui étaient parties sont revenues de plus belle et juste sous la mandibule. C’est très douloureux, et visible. On voit une grosseur sur le cou.
    Ce qui m’inquiète, c’est que j’ai aussi du mal à déglutir. C’est douloureux mais surtout très gênant.
    Si je me permets d’écrire sur votre blog, c’est que j’ai l’impression d’ennuyer mon médecin à la découverte d’un nouveau symptôme, mais je ne suis pas moi-même médecin et ne peut pas m’auto-diagnostiquer… Si vous pourriez avoir la gentillesse de m’éclairer un peu ma lanterne…
    PS : j’ai les pieds très gonflés le soir (y a t’il une liaison entre tous ces symptômes ?).
    Merci de votre réponse,
    André

  16. Igor dit :

    Bonjour j’ai 17ans, et voilà quelque temps que je suis inquiet. Non pas pour moi mais pour ma petite amie, on se voit peu souvent car noter relation s’est fait par internet et j’ai rien constaté avec elle, ce jour elle semblait aller bien. Je sais pas trop quoi penser elle est très souvent malade : maux de ventre, nausées, perte d’appétit, parfois de sommeil, et elle m’a révélé avoir son ventre qui a gonflé. En plus de ça elle m’a dit avoir été à l’hôpital étant jeune parce qu’elle ne mangeait pas (pendant 6 mois)et plusieurs persone de sa famille on eu un cancer. Je ne sais pas si mes inquiétudes sont fondées et elle m’avoue n’avoir rien, je pose pourtant des questions. Pouvais me dire si mes inquiétudes sont fondées, je voudrais faire plus mais vu les conditions je ne peux que m’inquiéter.
    Quant à moi j’ai eu des ganglions enter le ventre et la jambe droite (deux) et un sous le bras droit, ils me faisaient mal en les touchant au début mais plus maintenant et ils sont encore présent, cela fait presque trois semaines, et il me semble déjà en avoir eu il y a longtemps mais ne jamais en avoir parler ils s’étaient estompés. De plus j’ai parfois comme des pertes de conscience quand je me lève par exemple ou quand je fume (rarement par occasions 1 ou 2 fois par moi), et des fois des pointes au coeur (très rare).
    Pour les ganglions il pensait une infection après deux prises de sang il ne sait toujours, pas une échographie est envisagable.
    ps: j’ai aussi des douleur à la cheville parfois et ça remonte dans la jambe je pense ici plutot à une sciatique mais n’en ai jamais parler a mon médecin.

  17. GENTIANE dit :

    MERCI BEAUCOUP
    Merci pour vos conseils. …. site trés interessant félicitations et longue vie à votre blog :-)

  18. laetitia dit :

    bonjour voila j ai 26ans j ai deja 3 merveilleuse petite filles et depuis 3 ans un peu pres mais selle son liquide mais depuis 2 jours elle sont verte je suis tres fatigué j ai pa de force et souvent des nausée il y a pas lontemps pendant partiquement 2 semaine j ai quasiment rien manger j avais envie de vomir tt le temps j ete tres fatigué pouvais vous m aidé svp j ai tres peur d allé chez le medecin
    merci d avance

    • Ludivine dit :

      Bonjour Laetitia, je ne peux malheureusement pas vous aider par internet. Je comprends que vous ayez peur d’aller chez un médecin, mais son travail est justement de vous aider à aller mieux. Si vous m’écrivez, c’est que vous êtes probablement prête à chercher de l’aide à l’extérieur. Il est possible vu ce que vous décrivez que vous ayez soit une infection au niveau de votre intestin, soit un problème avec vos organes de la digestion. Avez-vous de la fièvre ? Je vous conseille d’affronter votre peur et d’aller voir un médecin pour qu’il vous prescrive une analyse de vos selles et une prise de sang. Allez y avec quelqu’un pour vous soutenir. Bon courage.

  19. carole dit :

    Bonjour mon mari sa vois n’est pas pareille des fois il sa voix ne sort pas comme il faut je voudrai savoir si sa pourrai etre le cancer des poumons parce qu’il fumais beaucoup il ne fume plus depuis qu’il a eu une operation . Il avait la penticite crever et puis apres quelque mois il a travailler en dehors et puis il est revenu et apres sa voix n’etait plus pareille comme avant.

    • Ludivine dit :

      Bonjour, ce que vous décrivez ne ressemble pas vraiment à un cancer, mais je ne peux pas vous garantir que ce n’en soit pas un. Il a peut être une laryngite ou une autre maladie plutôt comme une infection qui traine. Dans tous les cas, je vous conseille d’aller voir un médecin pour qu’il puisse l’aider à guérir. Bon courage.

  20. popo82 dit :

    Je suis allée sur ton site car à mon école la cantinière à eu très chaud s’est mise à cracher du sang et elle tomber dans les pommes. Heureusement les ambulances sont vite venu la chercher. Nous sommes sortis de la cantine en courant. Ceci était une scène extrêmement choquante pour nous qui ne sommes que des enfants de 10 ans. Le petit problème c’est quelle ne fume pas! Rassurez-moi Ludivine et dîtes moi s’il vous plaît que peut elle avoir? J’ai beaucoup appris grâce à votre article mais cela ne me dit pas que peut elle avoir.

    • Ludivine dit :

      bonsoir, on peut cracher du sang pour plusieurs raisons, c’est impossible de vous donner une raison de manière certaine. Le plus souvent on crache du sang soit parce que l’on a un problème au niveau des poumons ou bien c’est parce que l’on a un problème au niveau de l’estomac. Dans les deux cas la peau (de l’estomac ou des poumons ) est irritée comme si elle était grignotée et cela va jusqu’aux vaisseaux qui vont saigner et faire cracher ou vomir du sang. C’est très impressionnant mais généralement on arrive à arrêter le saignement.

  21. popo82 dit :

    C’est rassurant. Je rassurerai mes amis en leur disant que vous avez assuré. Nous sommes désormais sereins car elle est rentrée chez elle l’après-midi même, elle devrait revenir à l’école le 15 octobre mais elle est suivie dans des traitements avec d’autre rendez-vous. En attendant nous n’avons plus qu’a croiser les doigts pour que ceci ne soit qu’un mauvais souvenir. Vous m’avez beaucoup aidé.

    MMMMMMEEEEEERRRRRRCCCCCCCIIIIII
    je recommanderais votre site, C’est promis.

  22. ECOLIVET dit :

    Bonjour ludivine,

    JE viens vers vous car voila mon problème,
    j’ai 21 ans et depuis plusieurs année j’ai remarquer une boule moyenne à l’intérieur de la cuisse , elle ne ma jamais fait mal ni dérangée et c’est pour ça que je n’y avait jamais prêté attention , cependant depuis plusieurs semaine mois , j’ai des petites boules sous peau invisible en surface , ( comme celle à l’intérieur de la cuisse mais beaucoup plus petite ) j’en ai repéré 2 au niveau du torse , en plein milieu des cotes et plus tard 2 sur la tranche droite au dessus des hanches.
    Je n’ai pas de cancer dans ma famille , mais je fume , j’ai une grosse activité physique et m’alimente bien.
    J’aimerai savoir ce que vous en pensai ?

    Cordialement
    ALEX

    • Ludivine dit :

      Bonjour Alex, la description que vous faites ne me parle pas franchement au premier abord. Si votre poids est stable, que votre appétit est présent, que vous n’avez pas d’autre symptôme cela ne me fait pas spontanément m’orienter vers une maladie comme un cancer. Pourquoi n’allez vous pas consulter un médecin ? Le plus simple est que quelqu’un vous examine pour pouvoir palper ces masses. Vu la description cela peut être beaucoup de choses, une maladie inflammatoire, une pathologie infectieuse ou alors simplement une originalité de la nature. Allez consulter un médecin, un dermatologue ou un médecin généraliste qui vous orientera en cas de besoin. N’hésitez pas à me tenir au courant de la suite. Cordialement.

  23. Julien dit :

    Le problème avec internet, c’est que l’on peut s’imaginer être gravement malade au moinre symptôme. L’idéal reste quand même de consulter un médecine généraliste lorsque quelque chose ne va pas, et de pratiquer régulièrement les dépistages classiques ! Encore un article très complet sur ce blog, bravo !

  24. Amira dit :

    salam….ya 3ans de cela g remarqué 1e masse au niveau du cou (adenopathie)….g consulté un ORL ….elle ma demandé de faire bah g oublié le terme….le fait de faire entrer une aiguille et prélever ce ki a pr faire un test et savoir ce qu ya au juste….mai on ma dit déviter ce texte psk si ya klk chose de grave ça va permettre de circuler cette matiere ds mn corps (le faite de faire 1 trou dedans….je lai pa fait et g eu peur ….maintenant g de maux dans plusieurs parties ds mon corps ….des trouble de diarrhée et de constipation ….je stresse grave et je doute davoir une maladir grave mais g pa eu le courage de consulter le medecin

  25. sauzer dit :

    Déja je souhaite une excellente année et plein de bonnes choses (santé avant tout) à Madame Ludivine ainsi qu’à tout ceux et celles qui ont commenté cet article.

    Je me permets d’intervenir suite à ce billet car je suis en plein dans cette problématique de consultation/évitement et j’ai une peur panique d’un cancer digestif (foie, estomac, pancreas, duodenum,etc.) ce à 32 ans.

    Souffrant en effet de légers problèmes abdominaux depuis 4 semaines (légère sensation de ballonnements et parfois légères douleurs dans la région de l’hypocondre droit après avoir manger) j’ai été consulté un médecin qui m’a prescrit un bilan sanguin complet ainsi qu’une échographie abdominale à effectuer.

    J’ai fait le bilan sanguin (gamma gt, alat, sgot, créatinine, globules rouges, eosinophiles, globules blancs, sodium, plaquettes, vitesse de sédimentation, etc.) qui apparait R.A.S d’après mon généraliste.

    Le truc c’est que j’ai une peur panique d’aller effectuer l’échographie. J’ai en effet trop peur qu’on m’annonce une merde et des fois je me dis que vu le pronostic extrêmement sombre de ces cancers digestifs (d’après ce que j’ai compris), y a t’il réellement un intérêt à savoir que l’on a un tant que tout va bien en apparence, à part se miner le moral pour les quelques mois de vie restants ?

    En d’autres termes, pour certains cancers encore très « mauvais », y a t’il véritablement un intérêt à un stade autre que celui de « très très précoce » de savoir qu’on l’a?

    Je vous remercie par avance pour votre avis et vos lumières médicales.

    cordialement

    • Ludivine dit :

      Bonsoir sauzer et merci pour vos voeux pour cette année qu’il serait de bon ton que je vous renvoie vu vos préoccupations. Tout d’abord, vous avez 32 ans, un cancer digestif n’est pas la première chose qui me vient à l’esprit avec ce que vous écrivez. Je ne vais pas faire de consultation par internet, mais avez-vous dans votre famille des gens qui ont déjà eu des problèmes de cancer digestifs ? Si non, la probabilité me semble faible, la première chose à laquelle je pense serait plutôt quelque chose de fonctionnel comme une constipation, vous parlez de douleurs après les repas, que mangez-vous et comment?
      Pour le côté métaphysique de votre question « vaut-il mieux savoir ou non? » pour moi il vaut toujours mieux savoir. Vous êtes en quelque sorte déjà allé « trop loin » dans votre démarche, vous avez vu un médecin ce qui est bien mais surtout vous y pensez trop pour décider d’arrêter d’y penser. Il faut savoir contre quoi on se bat car sinon comment imaginer une possibilité de guérison? De plus, ne pas savoir alimente les fantasmes on imagine le pire alors qu’en matière de probabilité ce n’est sûrement rien d’irréversible. Vous semblez accorder beaucoup d’importance aux messages alarmants relayés par les médias, essayez plutôt de chercher pourquoi l’idée du cancer vous fait tellement peur : pourquoi une telle inquiétude, alors que les symptômes que vous décrivez n’ont rien d’alarmant? N’attendez pas pour faire l’échographie, c’est mon conseil, affrontez vos peurs :)

  26. collin dit :

    Bonjour, depuis un an environ j’ai une petite boule dur sur le devant de la gorge, semblable a une deuxième pomme d’Adam pour les hommes ( 1cm a peine ). Mon généraliste m’a fait faire une écho qui n’a rien révélée ( je me plaignai en plus de difficultés a avaler et de boule dans la gorge qui venait puis repartait tout seul. ). Est ce que si j’avais une tumeur l’écho l’aurait détecter ?? J’ai 18 ans et ne fume pas. Merci d’avance pour votre reponse !
    Ps : mes prises de sang sont normales egalement et je suis en pleine forme !

  27. eclaire dit :

    Bonjour,
    Aujourd’hui vendredi 25/01, je viens de m’apercevoir sans ressentir aucune douleur que je saignais abondement de l’anus, j’avais l’impression d’avoir mes règles; une seconde fois J’ai 45 ans et jamais aucun soucis de santé. Il est vrai que j’ai perdu beaucoup de poids mais de part mon travail, du moins c’est ce que je me dit. J’ai horreur des medecin bien que le miens soit très cool. Que dois je faire? Merci pour votre réponse.

    • Ludivine dit :

      Bonjour, je vous conseille tout de même de consulter même si vous n’aimez pas les médecins. Cela peut être plusieurs choses. Le sang était rouge cela vient du bas de votre intestin. A votre place je consulterai pour faire une prise de sang voir si vous n’avez pas perdu trop de sang (anémie), et on vous proposera une coloscopie ou rectosigmoidoscopie (caméra pour voir d’où ça saigne dans l’intestin). La perte de poids, sauf si vous pouvez l’expliquer par un stress important et le fait que vous mangez peu, est un signe qui me ferait demander un bilan sanguin pour vous. Une fois ces examens faits, cela permettra d’y voir un peu plus clair. Le fait que vous soyez arrivée sur ce blog laisse à supposer que vous avez des doutes sur votre état de santé, n’attendez pas trop pour consulter, vous y pensez déjà trop pour ne rien faire. Courage.

  28. terre-cosmos dit :

    Bonjour,

    Tester pour trouver un cancer à ses débuts est une des meilleures façons de se garder en santé Merci de nous le rappeler
    Déjà partagé votre article sur mes média-sociaux

    terre-cosmos.com

  29. Sindy dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant.

    Je l’ai trouvé dans ma recherche, je m’interroge sur une petite boule dur sur le haut de mon pied, remarqué hier, ça me fait mal quand j’y touche !

    En attendant de pourvoir joindre mon médecin de famille demain, je cherche à en savoir un peu plus…

  30. jiress dit :

    Bonjour

    Merci pour ces conseils

    A la suite je voudrais poser une question. En fait moi j’ai justement un de mes « pectorot » la qui a gonfle depuis le lycée n’y a pas de boule a l’intérieur mais c’est tout l’ensemble qui est gonfler je n’ai pas encore vu a médecin avec cela jusqu’ici et en appuyant il ressort un liquide vert qui tend au noir. S’agirait il d’un cancer?

    • Ludivine dit :

      bonjour, ce que vous décrivez me semble très bizarre! J’ai du mal à me faire une idée, du liquide vert qui sort, vous avez une plaie ? Du mal à bouger votre bras ? Ca vous fait mal ? Avez-vous bon appétit ? Il s’agit soit d’une infection, soit pourquoi pas d’un cancer, mais cela me semblerait surprenant, le pectoral n’est pas un endroit habituel pour un cancer.

  31. annonyme dit :

    bonjour j’ai 15ans et j’ai peur d’avoir un cancer de la langue, surement que je m’imagine n’importe quoi mais depuis plusieurs mois jai un petit ganglion en haut du cou qui a toujours garder la meme taille mais en ce moment jai limpression davoir linterieur de la gorge gonflée, le dessous de ma langue au fond a gauche me fais parfois un peu mal et mes oreilles aussi mais sans que la douleur sois tres intense, je fume depuis environ 1an et demi, si vous voyez ce commentaire et que vous avez des choses a dire qui pourrait me rassurer faites le svp jai un peu peur.

    • Ludivine dit :

      bonjour, ce que vous décrivez me fait penser à une infection. Pour le savoir, il faudrait voir un médecin afin qu’il vous examine, prescrive une prise de sang et éventuellement une échographie du cou. Cela devrait se guérir en quelques jours avec des antibiotiques si il s’agit d’une infection. Les cancers sont rares chez les jeunes de votre âge. Avez-vous pensé à arrêter de fumer ?

  32. popo dit :

    bonjour,

    de temps a autre j’ai une douleur ou plutot comme une lourdeur sous les cotes à gauche j’ai tres peur d’avoir une tumeur. De plus, j’ai souvent mal au bras gauche lourdeur et ou fourmillement.ca ne me fait pas vraiment mal c’est plus une gene. et puis j’ai souvent mal quand je suis seule et stressée.
    cancer ou non ?

    MERCI POUR VOTRE REPONSE

  33. Lauryne dit :

    Bonjour, Mon père c’est fait opéré avant-hier car il avait une boule sous sa langue et il lui on fait un trou dans la gorge juste pour voir si il avait un cancer…
    Peut-être il ne le dira pas?
    J’ai vraiment besoin d’aide mon père ne mange pratiquement jamais , Il fait alcool plus cigarette, Il est maigre fin j’ai vraiment peur?

  34. Deroxil dit :

    Bonjour,

    Voici un magnifique article que l’on croirait écrit pour affoler les personnes hypocondriaques. Permettre aux gens de prendre conscience de certain problèmes de santé c’est bien, mais vous faites ici l’énumération de symptômes pour la plupart d’une grande « banalité » et que des centaines de maladies différentes pourraient expliquer.

    Je ne doute pas que votre intention était louable en écrivant un tel article, mais avec internet pour toutes les personnes que vous sensibiliserez avec celui-ci, vous aurez un nombre identique, voir encore plus d’anxieux à tendance hypocondriaque que vous pousserez un peu plus au fond du trou.

    J’ai assez d’expérience dans le domaine pour savoir que la plupart des médecins n’ont absolument aucune notions de la réelle hypocondrie et des graves troubles qu’elle peut causer et surtout de la manière d’aider leur patients. Ce mal « non palpable » dont on se moque facilement est malheureusement exacerbé avec internet et des article comme celui-ci, qui en plus ose un titre véritablement provocateur et dérangeant. Pensez un peu plus aux véritables angoissés, chers médecins et autres professionnels de la santé, en rédigeant vos articles.

    • Ludivine dit :

      Que proposez-vous ?

      • Deroxil dit :

        Internet est un outil extrêmement pratique et puissant pour diffuser toutes sortes d’information dans tous les domaines. Mais en ce qui concerne le domaine médical je trouve qu’il y a de grandes lacunes dans la manière dont les informations sont diffusées. Soit on tombe sur des forum ou des non professionnels s’auto-diagnostiquent toutes les maladies du monde, soit ce sont des sites plus sérieux mais dont les explications sont tellement théoriques, parfois techniques ou alors tellement généralistes qu’il est très difficile pour un non-médecin qui n’a pas d’expérience clinique de faire la part des choses.

        Alors bien sûr, tout site sérieux vous dira d’aller consulter un médecin en cas de problème et qu’aucun site internet ne pourra vous fournir un diagnostique, que c’est c’est uniquement à but informatif, etc… Maintenant je pense aussi qu’internet crée et exacerbe bons nombre de pathologies liées à l’anxiété, à l’hypocondrie, voir encore pire. Voyez simplement certains commentaires de cet article…

        Il serait très intéressant sur des blogs comme celui-ci ou des sites médicaux généralistes de beaucoup plus mettre en avant le danger lié à la sur-information médicale et à la manière de l’interpréter quand on est pas médecin. Je n’ai pas de solution toute faite et rien que de l’imaginer est peut être utopique… Mais je reste persuadé qu’il serait très intéressant que les professionnels de la santé, qui pour l’instant donnent l’impression de minimiser totalement ce genre de maladies psychologiques, se penchent sur des manières d’aider les internautes anxieux pathologiques ou les hypocondriaques sévères chez qui une succession d’articles comme celui-ci que l’on trouve partout sur le net peut sonner comme un arrêt de mort prochain et générer des angoisses extrêmement violentes.

        Enfin bref, si je me permets de faire ce genre de remarque c’est que vous vous doutez bien que j’ai eu (et que j’ai encore) des problèmes de ce genre assez importants, que je sais que suis très loin d’être le seul et que ça me tiendrait à cœur de trouver des moyens de sensibiliser les gens qui auraient ce genre de prédispositions anxieuses.

  35. merild dit :

    Bonjour,
    Ma mere a une bosse en bas a droite sur sa tete mais derriere.En plus elle a plus d’appetit et elle est trop fatigué.Est-ce qu’elle a le cancer?Répondez-moi au plus vite possible SVP
    Merci

  36. durand dit :

    Pour a part sa me fait un peut peur… Je ne suis pas tombée sur ce site par hasard,depuis plusieurs mois une grande fatigue au point ou marcher 300m me fatigue… j’ai pensé a de l’anémie donc je n’ai pas été consulter..
    Depuis 2 mois un genglion dur,pas rond, pas douloureux ,a l’aine du coté gauche.. Je ne me suis pas inquiétee car j’ai déjà eu un abces d’enlevé a l’aine…
    Il y a 3semaines, une grosseur sous le menton, apres la radio il en resultera que c’est un ganglion, qui a d’ailleurs retrecit mais pas disparu
    J’ai ressenti des episodes de fievres en rentrant deux soirs de suite puis le lendemain plus rien!
    Bon et voilà je suis pas bien depuis samedi,gros rhume +mots de tete et l’impression d’avoir mal aux orilles ou en dessous..
    De plus j’ai une autre « grosseur » a l’aine de l’autre coté que celle déjà existante…
    Je tarde a aller chez le doc car je n’ai fait de la fievre que samedi soir,mais le nez totalement bouché et une fatigue indescriptible!
    Bon j’ai pas fait le rapporchement, je ne lui ai pas parlé des grosseurs a l’aisne, il a regardé mes oreilles,ma gorge et ma pris la tension..
    Il a tout de meme reussi a me trouver une angine alors que je n’ai pas mal a la gorge et que je fume!j’ai tout de meme les ganglions gonflés
    par contre il me dit que j’ai egalement une sinusite, d’ou mon nez avec lequel je ne peut plus respirer mais bon sans fievre je trouve etrange le fait que je sois aussi crevée..
    J’ai grossi quasi uniquement du ventre ces derniers mois,que j’ai des nausées regulierement,j’ai meme été jusqu’au test de grossesse étantpourtant porteuse d’un implant…

    Faudrais il que je retourne voir un doc?apres avoir lu ces textes sa fait un peut peur..

  37. ventdusud dit :

    Bonjour,

    Je me permet d’écrire ce post ayant mon beau-frère a l’article de la mort suite a un cancer des poumons.
    Quand je lis cet article je ne retrouve aucun des symptomes présent chez mon beau-frère.

    Il a 66 ans ne fume pas avec une bonne hygiène de vie a toujours régulièrement consulté son médecin dé le moindre soucis(aussi je ne comprends pas pourquoi ce cancer n’a pas étais détecté) je déplore que ses médecins lui ont fait subir des chimiothérapies sans espoir de guérison( de leur propre aveu).

    Enfin tout cela pour dire que même si je ne doute pas des bonnes intentions de votre blog, je doute un peu de son efficacité.J’éspère que vous ne me tiendrais pas rigeur de faire part de mes intérogations par le biais de ce post.

    Cordialement

  38. brahmi dit :

    Bel article merci beaucoup
    Excellente.soiree à tous

  39. marcel belgique dit :

    trés bel article, simple et compréhensif

  40. Dodo dit :

    Bonsoir,
    J’ai 12 ans et demi bientôt 13 et mon père est atteint d’une tumeur au poumon actuellement, en voulant me renseigner sur le cancer du poumon je suis tomber par hasard sur les symptômes et j’ai découvert que quelques uns apparaissent chez moi, comme la fatigue depuis environ 1 mois, le hoquet, l’essoufflement après avoir fait aucun gros effort, petits ganglions sous le bras droit… Et en ce moment j’ai du mal à avalé, lorsque j’avale je ressent une sensation de picotement et de brûlures désagréables. Par ailleurs mon appétit est toujours bonne, et je croise les doigts pour quelle le reste. Je suis vraiment inquiète puisque mon père est déjà atteint de son deuxième cancer (le premier était au biceps du bras droit) sachant qu’il n’a jamais fumé. Je sais qu’il faudrait en parler à mes parents, mais je n’ai pas le courage comme il y a quelques semaines on vient de m’apprendre la tumeur de mon père, ce qui ma fait un énorme choque à moi et à mes proches.
    Merci d’avance pour vos réponses.

  41. Ippo dit :

    Bonjour article intéressant je ne sais pas si c’est toujours d’actualité d’envoyer un commentaire mais il y as environ 5 ans mon dermato m’as fait remarquer que j’avais un hypocratisme digitale j’ais fais une radio des poumons. RAS. Mon médecin est parti à la retraite. Ça en est resté la. Il y as un peu moins de 2 ans je refais une radio des poumons pareil RAS. Mon médecin n’as pas air concerné plus que ça au niveau des prises de sang pareil tous vas bien. La j’ai trouvé un autre médecin il me dit qu’on peu éliminer toute pathologie grave car ça fais longtemps que j’vais cet hyppocratisme digital. Le truc c’est que j’ai souvent le nez gauche d’encombré et l’impression que le poumons gauche fonctionne mal je me mouche constamment depuis environ 5 ans mais principalement de la narine gauche. Mon médecin m’as dit qu’il allais contacter un pneumologue mais ça viens pas. Je tiens a préciser je suis fumeur depuis environ 10 ans. Bref les médecins m’énerve j’en suis a mon 3 eme depuis le départ en retraite du médecin qui me suivais depuis mon enfance et je les sent pas du tous concerné et j’vais l’impression de passer pour un hypocondriaque. Mais je ne l’invente pas y’a qu’as regarder mes doigts bref ça m’énerve je jette une bouteille a la mer. Merci a vous de me répondre. Cordialement

  42. France dit :

    Bonsoir,

    Mon fils agé de 14 ans asthmatique a perdu sur 1 mois 4 kg il est vrai qu’il grandit vite mais on ne perd pas de poids en grandissant ?

    et là je viens de repérer sur sa peau 4 taches qui ne me plaisent pas du tout elles sont grisatre et plate mais ça me fait penser à ce que mon grand père avait (cancer de la peau) de plus il a eu au bras droit et sur le coté du torse à droite aussi comme un « trou » j’ai pensé à un point noir et pour le bras je lui ai dit de faire sortir la crasse qu’il devait y avoir dedans et c’est une grosse masse de chaire blanche mais de la chaire attachée qui est sortie nous l’avons fait sècher et le trou a fini par se refermer mais en laissant une marque ici sur le coté du torse la meme chose et le trou se rebouche aussi

    dois je me tracasser ?

    Bien à vous

    France

Poster un commentaire

CommentLuv badge